Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

 Logo emonsite1 accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Articles de presse

Waterloo tennis pour le Télévie

SPORT RÉGIONAL             27/11/2018                     S.HE.     La capitale belgique mardi 27 novembre 2018 p1 mini La capitale belgique mardi 27 novembre 2018 p30 mini

TENNIS TÉLÉVIE 

Un élan de générosité a envahi le Waterloo Tennis 

 

Un événement de très bonne facture.  CAS

Le Tennis Waterloo aura vibré au rythme des coups de raquette et des points spectaculaires inscrits par une bonne centaine de joueurs, ce dimanche. Dans le cadre du Tennis Télévie, organisé par Allan Sport, célébrités et vainqueurs de 52 interclubs se réunissaient, une dernière fois cette année, pour la bonne cause. Une grande finale remportée par le duo Steve Darcis-Oleg Iachtchouk, vainqueur face à Clément Geens et Patrick Duhaut. Pour la première fois en treize éditions, deux paires de stars se retrouvaient pour décerner les vainqueurs ! « Puisque les stars éliminées lors de la phase des groupes se retrouvent dans le tableau des clubs, cette possibilité existait », soulevait Alain Allan, l’organisateur. « Mais forcément, il s’agit alors d’être très costaud pour prendre le meilleur sur des joueurs de tennis de très bonne facture, qui souhaitent, eux aussi, se hisser jusqu’à la finale. Cette année, nous avons disputé la finale sur un tie-break, la journée devenant longue pour tout le monde. Cela n’a rien enlevé au fait qu’elle fut spectaculaire ! »

Une réussite qui place cette édition 2018 au panthéon des événements organisés par Allan Sport dans le cadre du Télévie. En quatorze ans, jamais le tennis n’avait attiré autant de monde et offert un spectacle comme celui de cette année. « Nous avions plus de septante personnalités présentes. Au total, 225 personnes étaient invitées au repas, récompensant leur bonne volonté affichée tout au long de la saison. Les vainqueurs d’étapes, ainsi que les stars, se retrouvaient dans une excellente ambiance. »

Au total, le Tennis Télévie devrait rapporter une somme oscillant entre 67.000 et 70.000 euros, soit une belle évolution par rapport au record de l’an dernier (44.000 euros). « Je suis très heureux de parvenir à soutenir le Télévie de la sorte. Les personnes présentes donnent de leur temps mais n’hésitent pas non plus à effectuer une enchère de 1.050 euros pour une raquette customisée. Cela montre l’importance qu’a cet événement pour eux. »

Et en 2019, Alain Allan aspire à faire encore mieux que cette année. Au total 54 clubs ont participé aux interclubs. « Mon rêve serait de franchir la barre des 100 », souriait l’organisateur. « Ce ne sera sans doute pas pour l’année prochaine, mais je compte bien contacter un nouveau panel de clubs… Le Tennis Télévie continuera son expansion ! »

Forcément, en mettant la barre de plus en plus haute, Alain Allan confirme qu’il a le cœur sur la main. « C’est vrai, je passe beaucoup de temps à organiser ces événements. Avec beaucoup de plaisir! »

 

 

Stars Tennis Télévie à Waterloo : plus de 70 000 euros récoltés au total !

 

Le 13e Stars Tennis Télévie a occupé les installations du Waterloo Tennis pendant toute la journée de dimanche 

Le Stars Tennis Télévie est une des manifestations du Challenge Allan Sport-Télévie à côté du rallye, du golf et du jogging. Le fil conducteur du Challenge Allan Sport est de récolter de l'argent pour aider la recherche contre le cancer au travers de l'opération Télévie.

Pour faire simple, le tournoi de tennis se divise en deux phases : la première s'étale pendant l'année durant laquelle les clubs de tennis participants s'opposent. Les équipes gagnantes sont qualifiées pour la phase finale ludique à Waterloo où elles affrontent des stars de la télévision, du sport et du spectacle.

Tennismen, footballeurs, comédiens, humoristes,...

Le Stars Tennis Télévie de cette année était parrainée par le numéro 2 du tennis belge Steve Darcis. Mais il n'était pas seul car nombre de vedettes s'étaient engagées à participer bénévolement au tournoi : Olivier et Christophe Rochus (tennis), Enzo Scifo (ancien Diable rouge), Oleg Iachtchouk (footballeur), Olivier Quisquater (présentateur de Contacts à la RTBF), Stéphane De Groodt (comédien et humoriste), Eric Van de Poele (sport auto), John-Alexander Bogaerts (cercle d'affaires B19 et école de codage 19) et Aisling D’Hooghe (gardienne du Waterloo Ducks et de l'équipe nationale de hockey des Red Panthers) entre autres.

D'autres personnalités ont rejoint le Waterloo Tennis sans raquette pour simplement soutenir le Télévie. On comptait parmi elles Thomas de Bergeyck (animateur à RTL), Olivier Leborgne (humoriste et metteur en scène) et Claude Barzotti (chanteur).

Photo muriel DSC_0701.JPG​​

Un duo qui stimule les enchères

Dans l'assemblée, on reconnaissait aussi quelques échevins en place et futurs : Alain Schlösser, Brian Grillmaier, Célinie Leman et Aisling D'Hooghe déjà citée.

DSC_0646.JPG

A midi, le buffet payant a réuni environ 250 personnes qui se sont régalées dans un grand brouhaha. A la fin du repas, les humoristes Gil, Waterlootois qui a animé la journée dans son style et son look habituels, et Olivier Leborgne ont dynamisé des enchères proposant raquettes signées, BD, sérigraphie, etc. Leur duo, une première cette année, fut une réussite puisqu'il est parvenu à faire monter les enchères qui ont atteint un total de 2000 euros.

DSC_0715.JPG 

DSC_0676.JPGInitiateur du Télévie, le professeur Arsène Burny a ensuite rappelé toute l'importance de la recherche pour vaincre le cancer : "Il faut apprendre à notre organisme à se défendre et à reconnaître les cellules cancéreuses pour les combattre."

Le Télévie rémunère les chercheurs

Dans l'assemblée, on pouvait apercevoir quatre blouses blanches, en fait des doctorants/chercheurs de l'institut de Duve (UCL) : "Les montants récoltés par le Télévie sont essentiels à la recherche puisqu'ils permettent de rémunérer les chercheurs."

​Après la traditionnelle photo de famille regroupant toutes les personnalités sur le terrain indoor n° 2, les choses sérieuses et le tournoi pouvaient commencer.

DSC_0729.JPG

50% en plus que l'année passée

Avant même la fin de la journée, Alain Allan, le grand organisateur duChallenge Allan Sport Télévie, se montrait très satisfait : "Grâce aux clubs participants et au Stars Tennis Télévie, la compétition tennistique du challenge va récolter cette année plus de 70 000 euros à comparer avec les 46 650 euros en 2017 !"

DSC_0636.JPGIl peut en être fier, lui qui, par son initiative et son investissement personnel, contribue à faire gagner la vie. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

 

Ladhbe 23 novembre 2018 page mini   

 Ladhbe 23 novembre 2018 page xx

Lavenir​       TENNIS  publié le 22/11/2018 Lavenir 22 nov 2018 page mini p1  Lavenir 22 nov 2018 page mini Télévie

Darcis et les frères Rochus au Waterloo tennis pour le Télévie

Darcis et les frères Rochus au Waterloo tennis pour le Télévie  télévie 2013

Steve Darcis est le parrain de la 13e édition du tournoi de tennis organisé au profit du Télévie. (BELGA)

La 13e édition du tournoi de tennis organisé au profit du Télévie aura lieu ce dimanche. De nombreuses personnalités seront de la partie.

Claude Barzotti, Alix Battard, Arsène Burny, Aisling D’Hooghe, Sandrine Dans, Steve Darcis, Thomas de Bergeyck, Béa Diallo, Gil, Oleg Iachtchouk, Olivier Leborgne, Astrid Leclere, Alain Leempoel, Philippe Malherbe, Bernard Marchant, Marka, Julien Onclin, Olivier Quisquater, Florence Reuter, Christophe Rochus, Olivier Rochus, Enzo Scifo, Pierre Sonveaux, Thierry Stevaux, Éric Van de Poele…

La liste des personnalités qui seront présentes ce prochain dimanche au Waterloo tennis ne cesse de s’allonger. «Ce sera une toute belle édition», se réjouit déjà Alain Allan, le chef d’orchestre de l’événement.

Steve Darcis et le chercheur Pierre Sonveaux seront les parrains d’une 13e édition qui a suscité un bel engouement au niveau des clubs. «Cela fait quelques années que j’ai proposé aux clubs de s’impliquer dans la manifestation et on a battu tous les records cette année puisqu’ils sont 54 clubs, pour 39 l’année dernière, à avoir suivi le mouvement. Les clubs avaient rapporté la somme de 39 000€ il y a un an alors qu’on en est déjà à 67 000€ aujourd’hui. Par le passé, on se limitait aussi au Brabant mais on a maintenant élargi la zone et les clubs nous viennent de partout en Belgique.»

Le principe est simple: chaque club a organisé son propre tournoi afin de récolter des fonds pour le Télévie. «Tous les clubs ont fait un effort et quand je vois que le Léo a franchi la barre des 10 000€, que Linkebeek a atteint la barre des 9 500€ ou que le Bois du Prince, club du Hainaut, a dépassé les 5 000€, je trouve ça extraordinaire.»

Les lauréats des différents tournois organisés au sein des clubs se retrouveront dimanche à Waterloo pour un nouveau tournoi qui se déroulera en plusieurs phases. «Les équipes de doubles représentant les clubs se rencontreront à partir de 8 h 45. Ils en auront terminé à 12 h 30 et les vainqueurs des différentes poules poursuivront le tournoi l’après-midi dans une épreuve organisée en parallèle avec le tournoi des stars qui verra des personnalités associées à des joueurs de tennis classés Série A.»

Alain Leempoel et Cédric Melot s’étaient imposés l’année dernière mais vu la brochette de personnalités et de bons joueurs présents cette année, le combat s’annonce très ouvert.

Le tournoi des stars débutera à 15 h et sera précédé d’un repas de prestige, d’une vente aux enchères, une grande tombola et bien d’autres surprises qui permettront de grossir la manne du Télévie. «Un terrible magicien mentaliste sera aussi présent dès 11 h», termine Alain Allan.

Le Waterloo tennis se situe Boulevard Henri Rolin, 5b, à Waterloo.

Grand gala du téléthon

Gala du Téléthon : Jean-Jacques Lafon et Sabine Cartaillac à l'afficheTéléthon

Jean-Jacques Lafon sera la vedette du gala du Téléthon /Photo DDM

Jean-Jacques Lafon sera la vedette du gala du Téléthon /Photo DDM

Jean-Jacques Lafon devrait charmer le public avec sa voix douce et sensuelle. Cet auteur-compositeur-interprète est très connu dans les années 80 pour son tube : «Le Géant de papier» qui devient l'un des plus gros hits de l'année 1985. Il obtient l'oscar de la chanson française.

Sous un pseudonyme, il signe le titre «Viens boire un p'tit coup à la maison» qui va se classer pendant treize semaines en tête du Top 50. La chanson meilleure vente de disques de l'année 1987 termine disque de platine.

En 2011, il participe à la saison 6 de la tournée «Âge tendre» aux côtés de nombreux artistes. En 2015, il refait un disque «Duos d'amour et Confidences».

L'album se construit avec la participation de nombreux autres artistes : Mathieu Sempéré (des Stentors), Claude Barzotti, Jeane Manson, la Québécoise Sarah Jane etc.

Il continue les galas et les concerts et participe en 2017 à la croisière Âge tendre.

Sabine Cartaillac est née à Albine. C'est une passionnée de la Voix «dans tous ses états». Diplômée en sciences du langage, elle a aussi obtenu en 2018 le DIU «Voix professionnelles» délivré par la Société française de phoniatrie.

Elle est professeur de chant depuis plus de 15 ans à Toulouse et chanteuse professionnelle depuis plus de 20 ans.

Avec sa voix superbe et son talent reconnu, elle est très sollicitée par les plus grands orchestres du sud de la France. En solo et avec son pianiste Franc Pleindoux, ils se produisent au Zénith de Toulouse et au Casino Barrière et animent des grandes stations de ski.

La Dépêche du Midi

Valeur des sociétés Belges (Sud presse Belgique)

ACTUALITÉ             29/10/2018  PIERRE NIZET    La capitale 29 octobre 2018 p1 mini  La capitale 29 octobre 2018 p3 mini    

50 millions €, la valeur   des sociétés de nos chanteurs les plus connus 

Sans surprise, Stromae figure toujours en haut de l’affiche

    La capitale 29 octobre 2018 p3 mini 1 

À eux dix, voire onze en tenant compte du duo de DJ, ils pèsent plus de 50 millions d’euros. Il s’agit de la valeur cumulée des sociétés belges des chanteurs que nous avons pu consulter sur le site de la Banque Nationale de Belgique. Il s’agit bien de la valeur des sociétés et non de la fortune de nos stars.  

50.422.638 euros. C’est le total des actifs des sociétés des principaux chanteurs belges. Des sociétés dont le siège social est situé sur notre territoire. En épluchant leurs comptes sur le site de la Banque Nationale de Belgique, cela nous permet de voir la santé financière de nos vedettes.

1ère PLACE Stromae : 12.376.023 €

Même si on ne l’a pas beaucoup vu ces derniers temps, Paul Van Haver reste l’incontestable numéro 1 en Belgique, francophone et néerlandophone. Il est plus connu sous le nom de Stromae. Les comptes de sa société Mosaert sont au beau fixe. Le total de ses actifs, à la fin de l’année 2017, était de 12.376.023 euros. Elle affiche un bénéfice annuel de 226.843 €.

Précisons que le chanteur styliste a créé une nouvelle société cette année, avec son épouse Coralie. Ils ont injecté 100.000 euros dans la société 137L qui est spécialisée dans l’immobilier. Stromae a plusieurs longueurs d’avance sur le deuxième chanteur.

2ème PLACE Helmut Lotti : 7.167.206 €

Son nom ne vous dira sans doute rien. Il s’agit de Lotigiers. Par contre, si on précise son prénom : Helmut… Oui, il s’agit bien de Helmut Lotti qui dispose d’au moins deux sociétés en Belgique. L’homme qui a abandonné la moumoute il y a quelques années est domicilié à Durbuy. Par contre, ses sociétés sont à Vosselaar, dans la province d’Anvers. Put The Blame on Me affichait un actif de 4.993.516 € l’an dernier. Il faut ajouter les 2.173.690 € de sa société Kastje. Faites le compte, on atteint la somme astronomique de 7.167.206 €. C’est un peu plus que le troisième chanteur sur le podium.

3ème PLACE Frank Michael : 7.083.748 €

Lui aussi a créé deux sociétés en Belgique. C’est Franco Gabelli alias Frank Michael. L’auteur de « Toutes les femmes sont belles » est domicilié à Boncelles (Seraing). Sans avoir l’air d’y toucher, ses sociétés pèsent tout de même 7.083.748 € : 4.636.909 € pour FraMi et 2.446.839 € pour la société Nando.

À eux trois, les chanteurs figurant sur notre podium accumulent donc 26.626.977 €, soit plus de la moitié de notre top 10. Et encore, il s’agit, rappelons-le, de la valeur de leurs sociétés en Belgique. Pas de leur richesse qui doit être bien plus importante que ce montant qui paraît déjà important.

4ème PLACE Dimitri Vegas et son frère : 5.065.460 €

Derrière eux, nous retrouvons un duo qui monte, qui monte qui monte dans les festivals de musique techno. Il s’agit des DJ mondialement connus sous le nom de Dimitri Vegas et Like Mike. Les frères Thivaios (leur vrai nom) ont appelé leur société Thivaios Smash The House. Sise à Brussegem, elle a un actif de 5.065.460 €. C’est 1,2 million de moins que l’année précédente.

Dans ce dossier, avec les petits cadres, vous allez découvrir la suite de notre classement.

5ème PLACE      Milow : 4.708.978 € ​​ 

                                                                                                Milow EPA

Domicilié à Grimbergen, Jonathan Vandenbroeck est plus connu sous le nom d’artiste de Milow. C’est là qu’il a créé sa société, avec son épouse Anne Bossens. Il s’agit de Homerun Records qui affiche un actif de 4.708.978 euros. Il a augmenté de près de 1,5 million d’euros avec l’acquisition d’un terrain avec un bâtiment.

6ème PLACE     Koen Wauters : 3.518.774 €

Bien que le site consacré aux Belges les plus riches affirme qu’il pèse près de 9 millions d’euros, les deux sociétés de Koen Wauters n’atteignent pas ce montant. Il s’agit d’un des membres du groupe Clouseau qui est passionné de courses d’autos. Il est domicilié à Heffen (Malines). Arenco pèse 1.852.597 € et sa société immobilière Immo Waubo : 1.666.177 €. Cela donne un montant de plus de 3,5 millions d’euros

7ème PLACE     Frédéric François : 3.349.696 € 

Frédéric François reporter

Le deuxième Wallon du classement est, lui aussi, d’origine italienne. Francesco Barracato, alias Frédéric François, habite toujours à Wanze.

Mais c’est sur l’avenue Louise à Bruxelles qu’est inscrite sa société Capitale Music. Elle a récement fusionné avec celle de son épouse, Monique Vercauteren (Lercara Music à Paris). Ses actifs sont passés de 2,8 millions d’euros à 3,3 millions en 2017.

8ème PLACE    Claude Barzotti : 2.613.943 €  

La capitale2

Claude Barzotti et Cie et la Casa Barzotti

Encore un Wallon, Italien d’origine !

De son vrai prénom Francesco, Claude Barzotti habite à Court-Saint-Étienne.

Mais ses deux sociétés (Claude Barzotti et Cie et la Casa Barzotti) sont domiciliées à Bousval,

où il a habité pendant de nombreuses années.

L’auteur du Rital doit notamment sa bonne santé à ses investissements dans la brique.

9ème PLACE    Axelle Red : 2.410.569 €                 

                                                                                                                Axelles Red.Reporters

La plus francophone des Flamandes est domiciliée à Linkebeek, dans la banlieue flamande cossue de Bruxelles.

De son vrai nom Fabienne Demal, la Limbourgeoise gère avec son époux, Filip Vanes, deux sociétés.

Celle qui a le plus d’actifs est Music and Roses avec un montant de 2.148.656€.

L’autre société pèse huit fois moins. Il s’agit de Tracks BVBA qui afiche un actif de 261.913 €.

10ème PLACE    Salvatore Adamo : des actifs de 2.128.241 €​  

                                                                                                                            Salvatore Adamo.Reporters

Sa place paraît incongrue. Mais, une fois encore, il s’agit de la valeur de la société et pas de sa richesse. Tonight Music est domiciliée à l’adresse de Salvatore Adamo qui habite à Uccle. Son épouse, Nicole Durant, en est l’administratrice. Elle affiche des actifs de 2.128.241 € et un bénéfice, pour l’année 2017, de 341.966 €.

Et les autres ?   La capitale 29 octobre 2018 p3 mini 2

Dans ce classement, certains chanteurs manquent à l’appel. On imagine qu’Annie Cordy ne doit pas être dans le besoin mais on n’a pas retrouvé de société belge au nom de Léonie Cooreman. On aurait pu aussi mettre le nom d’un certain Rocco Granata. Le Limbourgeois est devenu célèbre avec sa chanson « Marina ». Il est domicilié à Kapellen et ses deux sociétés pèsent, en tout, 2,86 millions d’euros. Quant à Dani Klein, de feu le groupe Vaya Con Dios, sa société Boogie Productions a des actifs de 4.000.499 €. Elle est domiciliée à Watermael-Boitsfort.