Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

  accueil site accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Articles de presse

Inauguration du musée du Grand Jojo Boussu-Lez-Walcourt

Dhbelogo  Le Grand Jojo a son fils inauguré musée en présence de ses amis (photos)

Dhbe aout 2019 mini

The chanteur bruxellois of 83 years is after a personal men at a muse at son nom of son vivant. C'est choisi depuis ce samedi à Boussu-Lez-Walcourt, en province de Hainaut. Sur vous y emmène.

Il est l'un des artistes les plus populaires de notre scène musicale belge. Cette année, il a fêté ses 50 ans de chansons. 50 ans de succès:  Victor le footballiste ,  Angelina ,  On a soif! ,  La petite bête à Bon Dieu ,  E viva Mexico … sans oublier  Jules César .

Le Grand Jojo possède désormais son musée. L'idée est née lors d'une conversation avec le jeune Cyril Forthomme. "Cyril est une des plus belles rencontres de ma longue carrière , nous explique le Grand Jojo. Il s’avait fait part de son enthousiasme à propos de tout ce qui me concernait. Il s’avait dit de son Musée Bourvil, Un acteur que j'aurais beaucoup. Et puis, il m'a parlé de sa collection, et il a fait découvrir ce que je n'avais plus, mais qu'il possédait aussi bien que sa grande collectionneur. il m'a parlé d'ouvrir un musée. "

"Ce musée est surréaliste comme mes chansons , poursuit le chanteur. Je suis un surréaliste. J'ai passé mes vacances avec un entrepreneur de pompes funèbres. (Il rit.) Et cette journée est surréaliste. Je pense qu'il n'y a a jamais eu un chanteur qui a eu un musée de son vivant. Normalement, il faut être décédé. Avoir un musée de son vivant, c'est exceptionnel. "

Le conservateur du musée, Cyril Forthomme, était déjà l'archiviste du chanteur. "Ce qui est aussi exceptionnel , insiste sur le Grand Jojo, c'est son jeune âge. Le Musée Grand Jojo va donc exister pendant plusieurs fois."

Frédéric François: "On se rencontre souvent en vacances. C'est plus qu'un ami. Et notre amitié est forte."

De nombreux amis du grand jojo étaient présents: Lou Deprijck, Claude Barzotti, Ivan Cevic, Dan Peeters ... Et même Frédéric François, accompagné de son épouse Monique.

Dan Peeters, Lou Deprijck, Claude Barzotti et Ivan Cevic entourent le Grand Jojo.  © Nicolas Dewaelheyns

"Le Grand Jojo est un ami depuis toujours , nous confie le chanteur de Je t'aime à l'italienne .Beaucoup ne le savent pas: quand j'ai commencé, nous étions dans la même maison de disques, chez Vogue. Il fait partie des grands. Avec ses chansons, il a fait chanter et danser des millions de gens. Tout le monde connaît ses chansons. Ils sont entrées dans le patrimoine: Sur un sujet!, Jules César… Même mes enfants me demandaient: Papa, il faut que nous achetions le nouveau disque du Grand Jojo. Il fait partie de la vie de tout le monde. Et ses chansons vont se transmettre de génération en génération. Et elles vont encore faire partie des fêtes. Sur une occasion de se rencontrer souvent en vacances. Et au-delà de tout ça, il m'a confié qu'avant de chanter, il était placeur de disques dans les jukebox. Il me mettait dans tous les jukebox de Belgique. Je lui dois tout. C'est plus qu'un ami. Et notre amitié est forte. "

Deux personnages bien connus des téléspectateurs du Grand Cactus s'étaient également déplacés: le relookeur David Jeanmotte et le comédien Martin Charlier (Kiki l'Innocent).

"Mon ami d'enfance, Jean, c'est aussi nous dit le Grand Jojo. On se souvient de ce qu'on est tout petit. On a toujours été comme des frères. On a toujours été ensemble. On était inséparables. Moi je On a appris à danser. On lui a appris à magouiller et à tous. Ils ont pu être dans la vie. On a gardé une amitié. Comme ceux-ci ont sauté sur le camion. Jean sortait le charbon du camion et moi je ramassais. C'était la débrouille. En ce temps-là, sur rien, mais était contenu avec tout. Maintenant, sur tout et on n'est jamais contenu. "

 

Le musée du Grand Jojo est ouvert

FRÉDÉRIC NGOM Publié le 

176

SOCIÉTÉ

Les souvenirs de toute une vie loin d’être finie sont à voir à Boussu-Lez-Walcourt.

Ce samedi, pour l’inauguration, tous étaient présents pour le célébrer : Frédéric François, Claude Barzotti, Lou De Prijck, Ivan Cévic. La jeune génération était également présente en la personne de David Jeanmotte et son complice du Grand Cactus Martin Charlier. Celui qui en a fait danser plus d’un, Jean Vanobbergen mieux connu sous le nom du Grand Jojo a désormais son musée. Et le tout, de son vivant aime-t-il faire remarquer.

Fanfare et voiture de 1935 ont accompagné l’artiste dans le village avant de s’arrêter devant l’entrée du musée pour, officiellement, couper le cordon tricolore aux couleurs de la Belgique si chère à son cœur.

L’une des figures de proue de la belgitude décomplexée se livre au public sans inhibition. Dans la maison de famille, le tout jeune Cyril Forthomme a fait place neuve afin d’accueillir des centaines d’objets, de photos et autres souvenirs.

Exposées dans moins de 50 m², des photos dédicacées tapissent les murs. Le musée semble à l’image de l’artiste belge : discret et rempli de positivité.

Outre des affiches et des disques d’or, on peut y voir des photos de familles. Celles-ci nous font pénétrer dans l’intimité de l’ambianceur le plus connu de Belgique. On découvre notamment ses photos de classes et celles, tout aussi émouvantes, de ses parents.

Si ce musée est une grande première en Belgique, il est légitime de se poser la question : "Mais que fait un musée du plus bruxellois des Bruxellois à Boussu-Lez-Walcourt ?"

La réponse est aussi simple que touchante. Cyril, fan inconditionnel du roi de la fête, a approché le Grand Jojo en 2013, au fil des ans, les deux hommes sont devenus amis.

Un jour, Cyril devenu archiviste du chanteur, fait part de son projet de faire un musée. Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’interprète de "Chef un p’tit verre on a soif" et de"Jules César" ne se laisse convaincre : "J’ai apprécié sa démarche et me suis senti honoré. Vu son jeune âge - il a 28 ans - et son espérance de vie d’encore 80 ans je suis sûr que beaucoup de personnes pourront se rendre compte longtemps de qui je suis. Ma mémoire pourra encore perdurer bien après mon départ."

Quant à la situation du musée basé loin de la capitale : "Nous sommes dans un cadre exceptionnel, à deux pas des Lacs de l’Eau d’Heure. C’est une activité à faire aussi quand il pleuvra et en Belgique il pleut pas mal !"

Même si ce n’est pas le plus grand des musées, la sincérité et la confiance de Grand Jojo peuvent émouvoir les visiteurs.

Le musée est situé 5 rue Toffaite, 6440 Boussu-Lez-Walcourt et est accessible sur rendez-vous dans un premier temps.

Le divi va renaître de ses cendres

Dhbelogo

Incendié en 2014, le Divi va renaître de ses cendres à Court-Saint-Étienne

vendredi 02 août 2019 ​

BRABANT WALLON Le restaurant préféré de Claude Barzotti rouvrira ses portes au printemps prochain.

Voilà une nouvelle pour le moins inattendue qui va ravir les amateurs de cuisine italienne dans la région de Court-Saint-Étienne ! Le Divi, situé à deux pas de la gare de La Roche, va rouvrir ses portes au printemps prochain si le chantier avance comme prévu. C’est qu’il reste encore beaucoup de travail pour remettre à neuf l’établissement ravagé par les flammes en octobre 2014 à la suite d’un incendie criminel. Malgré les ennuis judiciaires et les intimidations qu’il a rencontrés (voir ci-contre), le propriétaire Luigi Mallaci (62 ans) a décidé de revenir de Sicile où il s’était exilé pour donner une seconde vie à son restaurant, repère de son ami Claude Barzotti. Dans cette nouvelle aventure, le patron a rallié à ses côtés ses fils jumeaux, Vito et Nicky (20 ans), tous deux diplômés de l’école hôtelière.

© DR

" Je le fais surtout pour mes enfants, nous explique Luigi. Les soupçons qui pesaient sur moi, les articles… C’est très lourd. En Sicile, on vous regarde mal, on vous pointe vite du doigt. Je ne voulais pas que mes enfants soient victimes de ça. On est donc revenus en Belgique et on a décidé de faire quelque chose pour les enfants. "

Tel un Phoenix qui renaît de ses cendres, ils ont vu les choses en grand pour le renouveau du Divi. Il comptera une salle principale avec, au centre, un espace pour un piano et un chanteur, un bar et les cuisines dans le fond. Sans surprise, ce sera Claude Barzotti qui se chargera de la programmation musicale et usera de ses relations pour faire venir des chanteurs italiens.

© DR

En cuisine, ce sera un chef tout droit venu de Naples et son équipe qui régaleront les gourmets. Annexée à la salle principale, une autre salle qui faisait office d’appartement sera plus intimiste et permettra l’accès, en été, à une terrasse à front de rue. Une autre terrasse, dans le style des années 1930 avec une large verrière, verra le jour le long du Ry d’Hez. Au total, le restaurant pourra accueillir entre 100 et 110 couverts.

© DR

Mis en vente durant l’été 2017, le restaurant et les sept appartements que compte l’immeuble n’avaient pas trouvé preneur. Luigi, qui avait depuis lors revendu tous ses restaurants bruxellois, a ainsi décidé de relancer son affaire qu’il espère fructueuse, pour lui et sa famille.

© Geerts

Une balle dans la jambe

Luigi Mallaci le reconnaît : il n’a pas été un enfant de chœur. Emprisonné suite à des vols avec violence, l’homme dit s’être repenti au début des années 80. "Je me suis regardé dans le miroir, je me suis dit que je ne voulais plus de cette vie-là , confie-t-il. Je suis sorti de prison sous conditions et je n’ai pas vu naître mon premier fils. Mais le passé vous poursuit…"

Le restaurateur a en effet rencontré de nombreux déboires avec la justice et a été victime de règlements de compte. Dans sa villa de La Roche, Luigi Mallaci et sa famille ont subi à l’été 2014 un violent home invasion lors duquel il a reçu une balle dans la main et une autre dans la jambe. Les trois auteurs ont emporté la caisse du restaurant. Trois mois plus tard, en octobre, son restaurant ouvert depuis un an a été volontairement incendié. Des faits successifs mais qui, selon le patron, ne sont pas liés.

Après ce traumatisme, l’homme a décidé en 2015 de se replier en Sicile. Il sera interrogé pour l’assassinat des frères Hilger, d’anciens gangsters dont les restes ont été retrouvés en mars 2016, dissous à l’acide, ainsi que pour l’attentat à l’Institut national de criminalistique et de criminologie en août de la même année. En mars 2017, il est inculpé, ainsi que son fils, dans le dossier de l’évasion ratée de Mohammed Benabdelhak en 2014 à la prison de Saint-Gilles. Il fera rapidement lever la surveillance électronique avec l’aide de son avocat.

Lire la suite

Anniverstar France Dimanche Horoscope

Dans le France Dimanche N° 3803 du 19 au 28 juillet 2019 en page 48

  

France dimanche n3803 du 19 au 25 juillet 2019 mini p48bisprot