Javascript is disable - http://www.supportduweb.com/ - Générateur de ribbons(Bandeaux) web 2.0

 CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil siteaccueil site  accueil site accueil  CD bestof Claude Barzotti "Top 40 This Ultimate Collection" (6 juillet 2018) Belgique accueil site  

Rikounet83

Music Blog de Rikounet 83

Joe Dassin siffler sur la colline vidéo INA

      Les pépites de la rédaction

Le 29 juin 1971, Joe DASSIN interprète en direct "Siffler sur la colline", accompagné par l'orchestre de Raymond LEFEVRE

"Elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline, De l'attendre avec un petit bouquet d'églantines, J'ai cueilli les fleurs et j'ai sifflé tant que j'ai pu, J'ai attendu, attendu, elle n'est, jamais venue"... Siffler sur la colline, l'un des grands succès de Joe Dassin, sortait en plein milieu des événements de mai 68. Adaptation de la chanson italienne Uno tranquilloSiffler sur la colline, avec son thème pastoral, renvoyait alors une image bien différente de la réalité sociale de la France de l'époque.


La vie secrète des chansons

cliquez sur la photo pour aller sur la bande annonce publiée sur facebook

 

merci à mon ami pour le partage

 

Nombreux sont les artistes à avoir eu envie de célébrer l'Italie en chansons. Pour notre plus grand plaisir ! Ceux auxquels on pense immédiatement, ce sont bien sûr Sheila et Ringo. Personne n'a oublié «Les gondoles à Venise».

Mais saviez-vous que cette chanson, qui célèbre la lune de miel parfaite, a été dans la réalité un cauchemar pour le couple fraîchement marié ? À l'inverse, «Voyage en Italie» aura marqué le début de la notoriété pour le groupe Lilicub, ainsi que le début de l'histoire d'amour entre les deux interprètes.

C'est aussi une chanson sur l'Italie qui portera chance à Hélène Segara. Son duo avec le ténor Andrea Boccelli, «Vivo per Lei», lancera définitivement sa carrière.

Pour d'autres, chanter l'Italie a été comme une libération. Cela leur a en effet permis d'être fiers de leurs racines.

C'est l'histoire de Claude Barzotti et de sa chanson «Le Rital».

Le lundi poster1a  Intimité N° 2006 du 20 au 26 avril 1984 page 72 (1/2 de page) Claude Barzotti Il est Rital et il le reste salut N° 235 du 26 septembre 1984 pages 11 et 12 (1 page et demi) Claude Barzotti le Rital en or PODIUM HIT N° 154 de décembre 1984 page  (1 page)  Vous avez dit Rital COOL N° 3 de février 1985 page 23 (1 page) Interview express Claude Barzotti le Rital Boys et Girls N° 283 du 30 mai 1985 page 15 (1 page) Les superstitions du Rital 

Confidences N° 1939 du 1er février 1985 pages 10 et 11 et 42 (1 page et demi et 1 quart de page) Mes parents ont souffert pour m'offrir le bonheur STARS des années 80 photo France Dimanche 2570 du  2 decembre 1995 page  (1 page) Ici Paris 2411 du 18 septembre 1991 pages 29 et 32

Avec la participation de Sheila, Hélène Segara, Claude Barzotti, Lilicub, Ricchi e Poveri, Karen Cheryl, Didier Barbelivien et bien d'autres...

Le rital

45-t-le-rital-sky-prot-00.jpeg

8.jpg

 

 

De nombreux projets autour de Star Wars

Depuis le rachat en 2012 de Lucasfilm par Disney, de nombreux projets autour de Star Wars ont été mis en chantier, notamment pour le cinéma et la télévision. Numerama fait le point.

ÉPISODE 9 — L’ASCENSION DE SKYWALKER

C’est le projet cinématographique le plus proche de nous. En décembre 2019, Lucasfilm sortira le troisième film de sa troisième trilogie : L’Ascension de Skywalker. Réalisé par J. J. Abrams, qui s’est déjà occupé de l’Épisode VII : Le Réveil de la Force, il met en scène une nouvelle génération de personnages, tandis que l’ancienne garde est dans une logique de passage du témoin.

Une première bande-annonce a été diffusée le 12 avril lors de la Star Wars Celebration, à Chicago — révélant par la même occasion le titre du long-métrage. Bien que court, ce teaser a permis de relever quelques détails qui suggèrent une importante connexion avec la toute première trilogie. À noter qu’un ancien du casting, Billy Dee Williams, rendosse le rôle de Lando Calrissian plus de 35 ans après.

Cet épisode laissera certainement une marque particulière dans le cœur des fans, car il aura été tourné sans Carrie Fisher, décédée fin 2016. Sa promotion aura aussi été marquée par la disparition de Peter Mayhew, fin avril. Il incarnait Chewbacca. Plus généralement, ce sera aussi un adieu aux autres personnages emblématiques de la saga, comme Luke Skywalker, C-3PO ou R2-D2.

Star Wars Rey

Rey. // Source : Lucasfilm

UN FILM SUR BOBA FETT (ANNULÉ)

Lorsque Disney a annoncé le rachat de Lucasfilm en 2012, pour plus de 4 milliards de dollars, le conglomérat avait annoncé la mise en chantier de l’Épisode VII et déclaré que d’autres projets cinématographiques allaient suivre. Cela s’est concrétisé par deux autres films, les Épisodes VIII et IX, ainsi que deux films dérivés, Rogue One : A Star Wars Story et Solo : A Star Wars Story.

Le plan de vol était simple : un film Star Wars par an, en alternant un film de la trilogie et un film dérivé. En conséquence, après l’Épisode IX, qui doit sortir fin 2019, on devait donc se retrouver avec un trois film dérivé en 2020. Cependant, Solo n’ayant pas rencontré le succès escompté, Lucasfilm a décidé d’annuler le projet de troisième film dérivé. Cela a été confirmé en octobre 2018.

Le film devait porter en principe sur Boba Fett, le célèbre chasseur de primes que l’on voit dans les Épisodes V et VI de Star Wars. À la réalisation, le nom de James Mangold était évoqué. Celui-ci est connu pour avoir tourné Logan,  un film de super-héros qui a été bien accueilli pour son traitement adulte et cru. À la place de ce film, Lucasfilm souhaite plutôt se concentrer sur des séries télévisées.

Boba Fett

Boba Fett. // Source : Lucasfilm

UNE TRILOGIE DIRIGÉE PAR RIAN JOHNSON

Après les trois trilogies ayant essentiellement conté la destinée de la famille Skywalker, Lucasfilm a annoncé le 9 novembre 2017 la mise en chantier d’une quatrième trilogie. Celle-ci sera pilotée par l’Américain Rian Johnson, en tout cas pour le premier de ces trois nouveaux films. Rian Johnson connaît bien Star Wars. C’est lui qui a réalisé l’Épisode VIII de la troisième trilogie : Les Derniers Jedi — l’un des meilleurs jamais réalisés.

Les informations au sujet de cette quatrième trilogie sont assez pauvres à l’heure actuelle. On sait simplement qu’elle n’aura aucun lien direct avec les Skywalker — à la place, ce sont de nouveaux personnages qui seront mis en avant. L’époque dans laquelle ce nouveau récit prendra place n’est pas non plus connue. Rian Johnson a démenti son intention de se plonger dans l’Ancienne République.

L’Épisode VIII que Rian Johnson a tourné pour Lucasfilm a suscité de vifs débats chez les spectateurs et plus particulièrement chez les fans de la saga cinématographique — les uns criant au génie, les autres à la trahison. Lucasfilm a en tout cas été ravi de travailler avec lui. C’est ce qu’a lancé Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm. D’autres cinéastes ont eu moins de chance.

Rian Johnson. // Source : Alexis Orsini pour Numerama

SÉRIES DE FILMS

Les scénaristes David Benioff et D.B. Weiss, qui pendant dix ans ont eu la charge d’adapter pour la télévision la série de romans à succès du Trône de Fer, écrit par George R. R. Martin, ce qui a donné Game of Thrones, vont désormais s’attaquer à Star Wars. Le 6 février 2018, Lucasfilm a annoncé leur embauche pour travailler sur une série de films — leur nombre n’est pas précisé.

David Benioff et D.B. Weiss ne s’occuperont pas de la réalisation, mais de l’écriture et de la production — ce qu’ils font déjà sur Game of Thrones. On ne connait pas encore le nom du ou des cinéastes qui auront la charge de traduire en images la vision des deux scénaristes. Ni à quelle date le premier de ces films sera projeté au cinéma. On sait juste qu’ils n’auront aucun lien avec les quatre trilogies.

David Benioff & D. B. Weiss

David Benioff & D. B. Weiss // Source : Gage Skidmore

THE MANDALORIAN

The mandalorian (Le Mandalorien, en français) est une série télévisée dont l’histoire se déroulera entre les Épisodes VI et VII. La série se focalisera sur le récit d’un mercenaire solitaire dans les confins de la galaxie, là où l’autorité galactique n’a pas d’emprise. C’est l’acteur chilien Pedro Pascal qui incarne ce personnage casqué pour au moins de dix épisodes — nombre prévu pour la première saison.

À ses côtés, on retrouvera Gina Carano, Giancarlo Esposito, Emily Swallow, Carl Weathers, Omid Abtahi, Werner Herzog et Nick Nolte. La série télévisée sera disponible le 12 novembre 2019 pour les États-Unis, dès le premier jour de lancement du futur service de streaming de Disney. Elle sera l’une des exclusivités de la plateforme, de façon à attirer à elle les fans de Star Wars.

Derrière la caméra, on retrouvera le cinéaste américain Jon Favreau — il est aussi le producteur et le scénariste de la série télévisée. Le réalisateur a donc plusieurs casquettes, mais cela devrait en principe donner une cohérence d’ensemble. L’intéressé est surtout connu pour son travail au cinéma. On lui doit notamment d’avoir lancé le Marvel Cinematic Universe en réalisant Iron Man et Iron Man 2.

Star Wars The Mandalorian // Source : Star Wars

UNE SÉRIE SUR CASSIAN ANDOR

Une deuxième série live — c’est-à-dire filmée en prise de vues réelles — a été annoncéele 8 novembre 2018 par Lucasfilm. Son nom n’est pas connu, mais elle sera centrée autour du personnage de Cassian Andor, qui apparaît dans le film dérivé Rogue One, sorti en 2016. Le récit se passera chronologiquement avant ce spin off, pour des raisons évidentes de cohérence scénaristique.

Selon Lucasfilm, la série sera un « thriller d’espionnage » qui « explorera des récits remplis d’espionnage et de missions audacieuses pour redonner espoir à une galaxie sous l’emprise d’un Empire impitoyable ». Le récit se passera pendant les premières années de la Rébellion face à l’Empire. Au casting, on retrouvera l’acteur Diego Luna, qui incarnait le personnage sur grand écran.

Le tournage de la série doit débuter en 2019, mais on ne sait pas combien d’épisodes ni combien de séries elle comptera. Ce qui est sûr, c’est qu’elle sera proposée sur le futur service de vidéo à la demande par abonnement de Disney (sobrement appelé Disney+) afin d’avoir un argument que n’auront pas ses concurrents que sont Netflix, MyCanal et autres Amazon Prime Video.

Diego Luna, dans Rogue One. // Source : Lucasfilm